FRANCE

UNE VILLE,
DEUX VIES

Au pied du glacier de la Grande Motte en France,
Tignes a connu une renaissance pour devenir l'un des domaines skiables les plus célèbres d’Europe.

Janvier 2018

'histoire de Tignes, une des stations de sports d’hiver les plus populaires des Alpes françaises, peut se raconter au travers de trois éléments de sa géographie : le lac, le glacier et le barrage.
Blotti au pied du glacier de la Grande Motte et sur les bords du lac naturel qui lui a donné son nom, Tignes est un bourg comptant un peu plus de deux mille habitants. Son histoire est complexe, mais fondamentalement récente. Avant de devenir une station de sports d’hiver accueillant jusqu'à trente mille visiteurs chaque année, Tignes était un village pratiquement inconnu de la région Rhône-Alpes. La raison de son actuelle renommée remonte à 1952.
La Deuxième Guerre mondiale venait de s’achever et la France avait un grand besoin d’énergie électrique. Pour répondre à cette nécessité, on décida de construire une centrale hydroélectrique dans la vallée de l’Isère, où se trouvait le village de Tignes. La construction de la centrale hydroélectrique fut l'un des ouvrages d’ingénierie les plus importants de ces années-là. Mais elle se réalisa au profit de l’ancien village, englouti par les eaux. Tignes renaquit quelques mètres en amont, avec un esprit nouveau : celui d'une station de sports d’hiver.
Aujourd'hui, le barrage de 180 mètres de haut et de 300 mètres de large est le portail qui permet d’accéder au nouveau Tignes. À leur arrivée, les visiteurs sont salués par une gigantesque fresque murale représentant Hercule, réalisée en 1989 par l’artiste Jean-Marie Pierret aidé par huit grimpeurs : un personnage légendaire qui porte le poids énorme du bassin d’eau sur ses épaules. Après avoir dépassé le plan d’eau artificiel, on atteint le bourg actuel, construit dans les années soixante à 2 100 mètres d’altitude, au niveau du lac naturel. C’est le cœur de la station : piste de patinage sur glace en hiver, plage de montagne en été, bords du lac occupés par les villages qui composent le nouveau Tignes. Le plus pittoresque de ces derniers est, sans nul doute, Tignes les Boisses, où se trouve une reconstitution de l’église du village originel.

Mais le véritable cœur de la station française repose véritablement sur ses pistes. Descendant du sommet du glacier jusqu'aux bois du fond de la vallée, les trois cents kilomètres du domaine skiable se relient à ceux de la station voisine de Val-d’Isère, composant ainsi le domaine skiable de l’Espace Killy. Un ensemble de pistes adaptées à tous les niveaux, des pentes les plus douces aux pistes noires extrêmement rapides et aux circuits hors pistes, pour s’écarter des parcours habituels, avec l’aide de guides professionnels.

La partie la plus élevée du domaine, qui se développe à plus de 3 600 mètres autour du glacier de la Grande Motte, permet de dévaler les pistes tout au long de l’année. La surface estivale se réduit à une vingtaine de kilomètres réservés aux skieurs chevronnés et aux professionnels, puis pendant les avant-saisons, au cours desquelles on peut emprunter le télésiège avec les athlètes des équipes régionales et nationales qui commencent les entraînements pour la nouvelle saison. Enfin, l’hiver est la saison par excellence, celle où l'on peut profiter au maximum de l'un des domaines les plus célèbres d’Europe.

TESSA 
WORLEY

Née en 1989, Tessa Worley est une championne de ski française qui a grandi en France et en Nouvelle-Zélande et qui a fait ses débuts dans la Coupe du Monde de ski à l’âge de seize ans. Depuis lors, elle a remporté plusieurs compétitions individuelles et en équipe, devenant ainsi l’une des références mondiales en géant.

2

MONDIAUX

23

PODIUMS
EN COUPE

11

VICTOIRES EN
COUPE DU MONDE

1

COUPE DU MONDE
DE SPÉCIALITÉ

our les amoureux du ski, l’hiver est la saison la plus belle de l’année. Pourtant, pour un champion de ski, l’hiver seulement ne suffit pas : de janvier à décembre, tous les moments sont bons pour s’entraîner. Mieux que quiconque, Tessa Worley a su profiter parfaitement de toutes les saisons. En effet, ayant grandi entre la France et la Nouvelle-Zélande, la skieuse française a suivi l’hiver dans les deux hémisphères pour ne jamais être trop éloignée de la neige. Athlète de l’équipe nationale et championne de slalom géant, Tessa a décidé de s’entraîner près de Tignes pour profiter des pistes toujours enneigées du glacier de la Grande Motte. Nous l’avons rencontrée pour parler de ses espoirs pour la prochaine saison, des prochains Jeux olympiques, de ses aspirations pour le super-géant et de ses plus belles victoires.

Lorsque vous donnez le meilleur
de vous-même et que vous parvenez
à aller plus vite que les autres,
la sensation que vous ressentez
est merveilleuse.

S’ENTRAINER SUR UN GLACIER, EN PARTICULIER QUAND CE N’EST PAS L’HIVER, DONNE TOUJOURS UNE SENSATION PARTICULIERE. C'EST UN PEU COMME SI LES SAISONS N’EXISTAIENT PAS. VOUS ETES D’ACCORD ?
J’ai l’habitude de skier en été depuis ma plus tendre enfance. Pour moi, c’était l’hiver toute l’année, d’abord en France, puis en Nouvelle-Zélande. J’adore l’hiver. S’entraîner en été, c’est toujours amusant.

EN EFFET, VOUS AVEZ GRANDI EN POURSUIVANT LA NEIGE ET L’HIVER ENTRE LA NOUVELLE-ZELANDE ET LES ALPES FRANÇAISES. QU’EST-CE QUE CETTE EXPERIENCE VOUS A APPORTE ? Y A-T-IL UN ENDROIT QUE VOUS PREFEREZ ?
C’est une expérience qui me plaît. Je n’ai pas de souvenirs très précis du ski en Nouvelle-Zélande, mais j’aimerais bien y retourner et m’y entraîner. C’est là-bas que j’ai participé à ma première compétition !

VOUS VENEZ SOUVENT A TIGNES? QU’EST-CE QUI VOUS PLAIT DANS CETTE STATION ET DANS CE QU’ELLE PROPOSE AUX SKIEURS ?
Tignes n’est pas loin du lieu où je m’entraîne effectivement : Albertville. En octobre et en novembre, le glacier est un excellent endroit pour l’entraînement, quand il n'y a pas encore de neige dans les autres domaines.

ENTRE UNE COMPETITION ET L’AUTRE, VOUS PASSEZ BEAUCOUP DE TEMPS SUR LES PISTES, MAIS VOUS AVEZ AUSSI EFFECTUE QUELQUES BALADES HORS PISTE. QU’EST-CE QUI VOUS PLAIT DANS CETTE AUTRE MANIERE DE FAIRE DU SKI ?
J’ai fait des sorties hors piste accompagnée par des guides qualifiés. J’aime la dose d’adrénaline qui m’envahit lorsque je suis à un sommet et qu’une étendue de neige fraîche est à mes pieds. Mais il faut très bien connaître la montagne et affronter la nature avec humilité.

VOUS ETES AU SOMMET DE VOTRE CARRIERE ET VOUS AVEZ DEJA OBTENU D’EXCELLENTS RESULTATS. OU TROUVEZ-VOUS LA MOTIVATION POUR FAIRE TOUJOURS MIEUX ?
J’aime travailler et m’entraîner. J’adore faire de la compétition et donner le meilleur de moi-même. Et quand le meilleur revient à être plus rapide que tous les autres, la sensation est encore plus belle !

L’ACCIDENT AU GENOU A ASSUREMENT ETE L'UN DES MOMENTS LES PLUS DURS DE VOTRE CARRIERE. MALHEUREUSEMENT, C’EST UN ASPECT QUE TOUS LES SPORTIFS DOIVENT APPREHENDER. COMMENT AVEZ-VOUS AFFRONTE CETTE PERIODE ?
J’ai accepté la situation et j’ai essayé de me poser les bonnes questions : quels progrès puis-je faire pour éviter que cela se reproduise à nouveau ? En quoi me suis-je trompé pour subir un tel accident ? J’étais bien décidée à en sortir plus forte que jamais. J’ai pris le temps qu'il fallait et j’ai appris à écouter mon corps.

VOUS AVEZ DEJA DECROCHE NOMBRE DE SUCCES DANS VOTRE CARRIERE, MAIS CES VICTOIRES NE SONT PEUT-ETRE PAS TOUTES LES MEMES. Y EN A-T-IL UNE QUI VOUS A FAIT VIBRER PLUS FORT QUE LES AUTRES ?
Pendant les Championnats du Monde, les victoires de Schladming et de Saint-Moritz ont été tout à fait spéciales. La pression est plus grande, la satisfaction aussi. Remporter le classement général du géant a été également un moment sans égal.

C’EST JUSTEMENT DANS LE GEANT QUE VOUS ETES LE POINT DE REFERENCE POUR VOS ADVERSAIRES ET POUR LES OPERATEURS. L’AN DERNIER, VOUS AVEZ EGALEMENT MONTRE VOS CAPACITES DANS LES DISCIPLINES RAPIDES. QU’EST-CE QUE VOUS ATTENDEZ POUR CETTE ANNEE ?
Je voudrais faire des progrès dans le super-géant. C’est une compétition très intense, c’est du quitte ou double et il faut être techniquement absolument parfait. C’est plutôt difficile et voilà pourquoi j’aime ça !

LE SKI EST UN SPORT INDIVIDUEL QUI FAIT QUE, SOUVENT, ON SE SENT SEUL. EN REVANCHE, L’EQUIPE DE FRANCE EST CONNUE POUR ETRE TRES UNIE ET TRES FORTE. QUEL EST VOTRE SECRET ?
J’aime faire partie d'une équipe et m’entraîner avec les autres filles. Nous nous connaissons depuis très longtemps, nous sommes amies et nous nous perfectionnons mutuellement. L’équipe est petite, c’est presque une deuxième famille.

COMMENT POURRIEZ-VOUS CONVAINCRE UN ENFANT DE SE METTRE AU SKI ?
Faire du ski, c'est génial ! On peut s’amuser énormément à aller à toute allure dans la montagne.

NOTRE SLOGAN EST : IN CASO DI NEVE [EN CAS DE NEIGE]. QUELLES SENSATIONS LA NEIGE VOUS DONNE-T-ELLE ?
Elle me fait naturellement penser aux compétitions, à des paysages à couper le souffle, à de très belles montagnes couvertes de neige, à Noël, aux chocolats chauds pris devant la cheminée.

TIGNES

LIFESTYLE

VALENTINA
CIPRIAN

Live in the moment and make it beautiful.

vintageblackboard

artir à la découverte d'un lieu inconnu, c'est un peu comme faire un petit plongeon dans le vide. Même si ce plongeon mesure plus de 750 Km de longueur et qu'il finira à 2 100 mètres d’altitude.
C'est là que se trouve Tignes, en Savoie, exactement de l’autre côté des Alpes par rapport à l’Italie. Un coup d’œil par la vitre de la voiture : je dis au revoir aux Dolomites, je traverse les Préalpes et j’observe la plaine. Puis, les Alpes réapparaissent et se rapprochent de plus en plus. On finit par entrer au cœur du massif en empruntant le tunnel du Fréjus.


Encore deux heures et nous y serons !
La lumière allumée d'un petit chalet nous attend. À Tignes-les-Brevières, il fait déjà nuit.
Le lendemain, le paysage reste caché, plongé dans une tempête de neige qui ne cesse pas avant le soir. Peu nous importe ! Nous sortons vite pour faire connaissance avec ces endroits tout à découvrir. Nous avons hâte de connaître ce qui est l'une des stations de sports d’hiver les plus importantes des Alpes françaises : 300 kilomètres de pistes étalés sur la montagne, jusqu'à 3 456 mètres d’altitude. Nous explorons les différentes localités les unes après les autres : Le Lac, Tignes 1800, Val-d’Isère, Val Claret. Construits à la mesure des amoureux des sports d’hiver, ces lieux sont différents des villages auxquels je suis habituée. Nous reprenons des forces dans la chaleur d’une boulangerie, tandis qu'il continue de neiger.


Encore deux heures et nous y serons !
La lumière allumée d'un petit chalet nous attend. À Tignes-les-Brevières, il fait déjà nuit.
Le lendemain, le paysage reste caché, plongé dans une tempête de neige qui ne cesse pas avant le soir. Peu nous importe ! Nous sortons vite pour faire connaissance avec ces endroits tout à découvrir. Nous avons hâte de connaître ce qui est l'une des stations de sports d’hiver les plus importantes des Alpes françaises : 300 kilomètres de pistes étalés sur la montagne, jusqu'à 3 456 mètres d’altitude. Nous explorons les différentes localités les unes après les autres : Le Lac, Tignes 1800, Val-d’Isère, Val Claret. Construits à la mesure des amoureux des sports d’hiver, ces lieux sont différents des villages auxquels je suis habituée. Nous reprenons des forces dans la chaleur d’une boulangerie, tandis qu'il continue de neiger.

Partir à la découverte d'un lieu inconnu, c'est un peu comme faire un petit plongeon dans le vide. Même si ce plongeon mesure plus de 750 Km de longueur et qu'il finira à 2100 mètres d’altitude.

Le lendemain matin, un inattendu ciel bleu fait resplendir les sommets. Nous pouvons nous immiscer au cœur du domaine. En haut, le regard se perd en tentant d’embrasser le panorama, plongé dans une blancheur totale. Là-haut, au milieu des sommets majestueux, des crêtes balayées par le vent et des vallées recouvertes de neige, la merveille dessinée par la nature me laisse encore une fois bouche bée.

VESTE POUR FEMME

GRAN 
RISA

VESTE POUR FEMME

GRAN 
RISA

Une émotion à ressentir au moins une fois dans sa vie, sur une des pistes les plus excitantes et difficiles d’Italie.
Comme chaque année, un peu avant Noël, la Gran Risa accueille un slalom géant légendaire, une compétition aussi fascinante et technique que la veste Colmar de la ligne Alpine. Un article au design féminin, aux lignes asymétriques, à double jabot et avec une imperméabilité de 20 000 mm.
Gran Risa est synonyme de confort et de performances absolues, même parmi les difficultés et les défis d'une piste pour grands champions.

Pour en savoir plus